Une mobilité durable à Nivelles 

Aménager les voiries pour susciter une mobilité douce, veiller à maintenir une offre suffisante de transport en commun, limiter la vitesse du trafic, créer des parkings adaptés... Les communes ont une place essentielle à prendre dans le basculement vers une mobilité plus durable et accessible à tous. Pascal Rigot, Echevin écolo des travaux, fait le point sur les projets en cours... et à venir.


Pascal Rigot

En octobre 2018, le GRACQ de Nivelles présentait à la ville un mémorandum reprenant un ensemble de propositions pour améliorer la vie des cyclistes nivellois. Suite à cette rencontre, un diagnostic précis a été dressé et au cours des mois suivants, plusieurs points ont été réalisés. « Nous avons procédé à la mise en place de sens uniques limités (qui autorisent les cyclistes à circuler à contresens dans les rues à sens unique), la construction d’un ilot protégeant les cyclistes au coin de la rue de Bruxelles et Boulevard Fleur de Lys, le placement d’un feu rouge au carrefour de la rue du Cura et du Faubourg de Bruxelles » commence Pascal Rigot. « Nous sommes conscients que c’est globalement insuffisant, qu’il reste beaucoup de travail à réaliser, d’autant plus que nous avons un objectif ambitieux : celui d’atteindre 10% de cycliste en 2024. »


C’est dans la Déclaration de Politique communale 2019-2024* que le conseil communal a fait part de ses principaux projets et axes de travail. De véritables points d’action qui seront réalisés d’ici cinq ans, pour une mobilité en faveur des vélos et des piétons.


Les priorités

Une révision du plan communal de mobilité est prévue prochainement, afin que les vélos y soient intégrés. Au cœur de ses projets futurs, la Ville envisage notamment la création de parkings vélos sécurisés, ainsi que la mise en place de voies cyclables (tronçons de rues où le vélo est prioritaire). Sur base d’une proposition du GRACQ, une première voie entre le Ravel et le parc de la Dodaine, sera bientôt créée. Il est également prévu la réfection de certains trottoirs pour le confort des piétions, notamment dans la rue de Namur.


Des mentalités qui évoluent

Cycliste au quotidien, Pascal Rigot est convaincu que les modes de transport alternatifs proposent un tas d’avantages qui ont un impact positif sur la santé, sur l’environnement et le portefeuille (le prix d’un vélo classique étant bien inférieur à celui d’une automobile). Dans une ville concentrique où les déplacements à vélo sont très accessibles, il est essentiel d’inciter les gens à pédaler, à basculer vers une autre forme de mobilité. « Les choses bougent à Nivelles. Il y a de plus en plus de vélos. De multiples actions sont visibles, et je pense au GRACQ et à Nivel’à Vélo. Il est temps d’initier la culture du vélo. C’est là une volonté partagée par l’ensemble du conseil communal. »


Les actions concrètes de la Ville

La Déclaration de Politique communale* qui reprend les objectifs et priorités des élus de la majorité pour les six prochaines années (2019-2024), vise à favoriser d’autres manières de se déplacer et à atteindre 10% d’usagers se déplaçant à vélo (4% actuellement). Concrètement, les actions envisagées à Nivelles sont :

  1. Etendre les missions du groupe ‘Circulation’ à une réflexion orientée en permanence vers le partage des axes routiers en collaboration, le cas échéant avec le SPW, le TEC, la SNCB, les associations locales…

  2. Dédicacer une personne qui est l’interlocuteur privilégié pour toute la problématique des modes actifs que ce soit avec les associations (GRACQ), les citoyens, les aménagements sur Nivelles

  3. Augmenter l’offre de parkings vélos avec des modèles sécurisés

  4. Développer les itinéraires cyclables particulièrement ceux en sites propres

  5. Etudier, dans le cadre du Plan communal de mobilité (PCM), la mise en œuvre et le réaménagement des boulevards afin d’améliorer la fluidité́ du trafic, le multi usage, l’offre de parking et d’envisager la diversification par de nouveaux modes de transport

  6. Favoriser le partage des parkings privés y compris ceux appartenant aux pouvoirs publics (ex. : CPAS, ...)

  7. Développer l’offre en voitures partagées

  8. Améliorer la mobilité scolaire et mettre en place des partenariats avec les écoles pour la mobilité active

  9. Mettre le cœur des villages en zones 30

  10. Programmer la réfection des trottoirs

  11. Etudier l’extension du piétonnier dans le cadre de la mise à jour du Plan communal de Mobilité (PCM)

  12. Adapter les vitesses en fonction des nouvelles dispositions du Code de la Route

© 2018 creation by Pica Mundo sprl - Toute reproduction interdite sans autorisation de la rédaction.

Editeur responsable : Chantal Cayphas I Pica Mundo sprl - Rue Sainte Gertrude 14 - 1400 Nivelles   I   Belgique   I   n° d'entreprise : 0874.357.604